diastasis des grands droits cas limites

diastasis des grands droits, peut présenter un large éventail de gravité en fonction des nombreuses variables de sa physiopathologie.

Au fil des ans, nos activités cliniques ont fait de nous une référence internationale pour les cas limites , qui trouvent une réponse complète dans notre chirurgie.

Cases on the Edge, comment la vie d'une jeune mère a changé

Les images à l'effort et au repos permettent de percevoir la gravité de la pathologie ; en raison du défaut de la paroi, il n'y avait pas de protection des organes abdominaux, de sorte que le patient devait maintenir le bandage de contention tous les jours.

Ce cas est considéré comme limite pour la sévérité de l'IRD (distance inter recti) ainsi que pour la dystrophie des tissus superficiels et profonds.

Le patient présentait une perte totale du confinement abdominal et le seul tissu restant pour contenir minimalement les viscères était la peau, qui était également dystrophique et gravement endommagée.

Le tableau clinique s'est manifesté à l'issue de la deuxième grossesse, chez une patiente de poids normal, de corpulence normale et d'âge jeune.

Une activité physique tout à fait normale n'était pas possible en raison des déficits posturaux et locomoteurs , et enfin les taches évidentes pénalisaient la jeune fille de manière importante sur le plan affectif.

Nous avons opté pour une reconstruction solide et fonctionnelle qui permettrait également à cette jeune patiente d'avoir la meilleure esthétique possible, en réalisant ce que l'on nomme Triad ®.

L'intervention a donc été réalisée en combinant :

1) Reconstruction robotique trans-abdominale pré-péritonéale , qui a permis de reconstruire l'intégrité anatomique de ligne blanche en position orthotopique (c'est-à-dire dans sa position d'origine), en fermant un large défaut de paroi et en rétablissant le confinement de l'abdomen.

2) Le nivellement du panniculus adiposus par liposculpture et lipofilling (surtout dans les régions où la dystrophie des tissus superficiels l'avait le plus compromis).

3) L'ablation de l'excès de peau qui a nécessité une abdominoplastie complète avec transposition et réimplantation ombilicale.

Le déroulement de l'opération s'est déroulé sans problème et le patient a pu sortir le quatrième jour postopératoire avec un niveau d'autonomie complet.

Elle était suivie d'une phase de convalescence à domicile qui ne durait pas plus de deux semaines.

Il a été conseillé au patient de continuer à porter le bandage de contention pendant deux mois après l'opération et de réintroduire progressivement une activité physique.

Cas limites, diastasis progressivement aggravé au fil du temps

Ce cas limite de diastasis des grands droits nous permet de raisonner sur certains concepts concernant l' évolution clinique possible de la pathologie si elle n'est pas traitée à temps.

La patiente avait développé undiastasis abdominalinitial plusieurs années auparavant pendant une grossesse, l'état s'est ensuite aggravé de manière lentement progressive pour aboutir à un tableau clinique avec des aspects locomoteurs et compartimentaux thoraco-abdominaux.

Il ne s'agissait donc pas seulement d'une nécessité esthétique et la reconstruction a été planifiée après une étude préopératoire approfondie compte tenu de certaines comorbidités qui s'étaient accumulées au fil des ans.

Il fallait donc une reconstruction peu invasive , mais qui garantisse une grande étanchéité compte tenu de l'étendue de la pathologie.

L'opération a été réalisée en chirurgie robotique par des voies d'accès millimétriques et en exploitant le plan prépéritonéal selon la méthode R-Tapp (Dr. Darecchio).

Ce type de reconstruction est très respectueux de l'anatomie car il ne fait pas intervenir de matériaux en contact avec les viscères ou perceptibles en surface.

La chirurgie permet un réalignement très solide des muscles droits et la reconstruction de ligne blanche en position orthotopique (c'est-à-dire dans son emplacement naturel).

La patiente a donc retrouvé une fonction complète , résolvant radicalement sa pathologie à l'âge de plus de 70 ans.

Cas limites, obésité viscérale... et diastasis ?

Dans ce cas, nous voyons deux problèmes principaux: l'obésité viscérale et un très grave diastasis des grands droits .

Étonnamment, pendant des années, la patiente n'a pas su qu'elle souffrait de diastasis parce que les diététiciens auxquels elle s'était fiée n'avaient pas tenu compte de cette évidence.

Après avoir lu des articles sur le sujet, la patiente a soupçonné qu'elle en souffrait et est finalement venue nous voir.

Diastasis et obésité ont donné naissance à un cercle vicieux dont il est difficile de sortir.

L'obésité viscérale signifiait que le diastasis ne pouvait pas être traité immédiatement.

Une perte de poids drastique était nécessaire pour préparer le cas à la chirurgie, mais le patient n'était initialement pas très motivé, en partie à cause de ses expériences précédentes.

En fait, les régimes qu'il avait entrepris avaient toujours été décevants, car malgré la perte de poids réelle, son abdomen restait volumineux en raison de l' importante diastase (dont il ignorait l'existence).

Le cours préparatoire a duré plus d'un an mais a permis d'atteindre le poids idéal pour subir l'opération.

La technique choisie devait être extrêmement solide (étant donné l'importance de l'IRD) et une zone considérable d'excès de peau devait être retirée.

Nous avons donc opté pour une reconstruction robotique R-Tapp associée à un miniabdominoplastie.

La chirurgie et le cours postopératoire se sont déroulés sans problème grâce à une préparation correcte avec un amincissement.

Un résultat aussi important est dû à plusieurs facteurs dont le type de chirurgie qui n'altère pas l'anatomie et l 'excellente structure de base de la patiente qui, une fois l'obésité et le diastasis résolus, a pu émerger.

Cas limites, diastasis asymétrique et hernie ombilicale récurrente

Dans ce cas, nous voyons une situation assez fréquente qui a néanmoins généré un véritable cas limite.

La patiente souffrait initialement de diastasis des grands droits post-grossesse et d'une hernie ombilicale modérée.

Les premiers médecins qu'elle a consultés n'avaient pas reconnu le diastasis et avaient soumis la patiente à une simple réparation de hernie ombilicale.

Comme nous l'avons déjà mentionné à plusieurs reprises, c'est la condition préalable à la récidive herniaire, qui n'a d'ailleurs pas tardé à se manifester, s'ajoutant au diastasis préexistant et l'aggravant.

L'abdomen était fortement asymétrique en raison de la grande chambre herniaire qui avait modifié l'épaisseur du panniculus adiposus.

Le patient vivait avec la bande de contention tous les jours et présentait des déficits posturaux et locomoteurs ainsi que defréquents épisodes d'engagement herniaire.

Nous avons planifié une opération consistant à retirer l'ancienne maille disloquée et à effectuer une reconstruction pour résoudre définitivement les défauts de la paroi abdominale.

Les deux fois ont été réalisées en chirurgie robotique et la reconstruction était R-Tapp, ce qui a permis une fermeture solide du diastasis et de la hernie en utilisant l'espace pré-péritonéal.

La correction des asymétries du panniculus adiposus par liposuccion et lipofilling a été effectuée dans la même séance, et une quantité considérable de peau excédentaire a finalement été retirée.

La patiente est sortie de l' hôpital après trois jours d'hospitalisation et a terminé sa convalescence à domicile en deux semaines.

Dans les mois qui ont suivi, il y a eu une reprise progressive de l'activité physique et le patient a recommencé à s'entraîner régulièrement.

MILANO
Via Michelangelo Buonarroti 48, 20145 Milano MI
ROMA
Via Aurelia 559, 00165 Roma RM
CÔTE D’AZUR
8 Avenue Camille Blanc, 06240 Beausoleil, Francia
LONDRA
DUBAI

Diastasis des grands droits, chirurgie robotique, la technique la plus moderne dans les mains les plus expérimentées. The Dr. Antonio Darecchio possède la plus grande casuistique internationale en matière de reconstruction robotique pour les diastasis des muscles droits et les hernies. Voyez la beauté des résultats !

Résultats